OK

Contributions



François Boutard

Rédacteur Art et Culture



“Nous formons les étudiants à devenir les bras droit des artistes.” Interview de Régine Djalo, Responsable des Formations à l'IESA de Lyon

Marché | Arts Vivants | Événements | Mécénat
PAR François Boutard | 25 janvier 2016, 11h16
“Nous formons les étudiants
à devenir les bras droit des artistes.”
Interview de Régine Djalo, Responsable des Formations à l'IESA de Lyon

IESA à Lyon, 2 place Antonin Jutard



François Boutard
Rédacteur Art et Culture
Biographie »

Icone-facebook Icone-tweet Icone-google Icone-in Icone-post Icone-print


Les étudiants qui se destinent aux métiers de la culture se voient proposer plusieurs formations de qualité. Compte tenu du contexte actuel, ces parcours nécessitent ambition, ténacité, professionnalisme et forte culture générale.

Régine Djalo, Responsable des Formations à l’IESA Lyon et du Bachelor Organisation de projet artistique et culturel a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions.

Régine Djalo, pouvez-vous nous présenter l’IESA ?

L’IESA est une école ayant son siège à Paris et une antenne à Lyon où nous nous trouvons aujourd’hui. À Paris, il existe deux écoles : IESA art&culture et IESA multimédia. Sur Lyon, notre identité est IESA. Nous formons nos étudiants sur un programme Bachelor et nous dispensons aussi des formations professionnelles.

Notre Bachelor “Organisation de projet artistique et culturel” peut s’effectuer en 3 ans ou en 2 ans avec une admission parallèle en seconde année. La première promotion sortira diplômée à l’été 2016.

Quelles sont les spécificités de l’enseignement du parcours Bachelor ?

Je crois fortement au décloisonnement entre l’art contemporain et le spectacle vivant, c’est pourquoi nous confrontons nos étudiants aux deux secteurs qui s’imbriquent de plus en plus. Le milieu artistique est élitiste, c’est pourquoi il est important que nos étudiants possèdent la culture de ces deux secteurs.

Une forte attention est prêtée au numérique aussi dans des domaines comme la communication, la médiation, la vente d’œuvres d’art ou la monstration des pièces. 

Enfin, j’ai la vision ambitieuse de confronter les étudiants au montage (à la production) de projets dans un contexte international. La maîtrise de l’anglais est primordiale. ...



Les 'serious games' pourront-ils rajeunir le profil des visiteurs d'un musée ?

Arts plastiques | Institutions | Médias
PAR François Boutard | 16 juillet 2015, 10h53
Les 'serious games' pourront-ils rajeunir le profil des visiteurs d'un musée ?

Le 'serious game', un moyen efficace d'amener les jeunes générations au musée.



François Boutard
Rédacteur Art et Culture
Biographie »

Icone-facebook Icone-tweet Icone-google Icone-in Icone-post Icone-print


Comment rajeunir le profil des visiteurs d’un musée ? Le serious game qui combine une intention pédagogique avec des ressorts ludiques est un moyen efficace d’amener les jeunes générations au musée. 

Ainsi, le jeudi 12 février 2015, l’Institut du monde arabe a publié le premier jeu vidéo destiné à faire découvrir aux plus jeunes (de 7 à 11 ans) la richesse culturelle du bassin méditerranéen et donc les collections du musée.

L’application Medelia est téléchargeable sur tablettes, smartphones (iOs, Android) et sur le site web du musée. Chaque enfant crée son avatar, résout des énigmes et découvre le patrimoine culturel de six grandes cités médiévales à différentes époques : Constantinople, Damas, Le Caire, Kairouan, Cordoue ou encore Venise. ...



Interview de Camille Jutant, Responsable du Master 2 Développement de Projets Artistiques et Culturels Internationaux à l’Université Lumière Lyon 2

Arts plastiques | Institutions | Médias | Artistes | Mécénat
PAR François Boutard | 27 mai 2015, 15h58
Interview de Camille Jutant,
Responsable du Master 2 Développement de
Projets Artistiques et Culturels Internationaux
à l’Université Lumière Lyon 2

Le campus de l'Université Lumière Lyon 2



François Boutard
Rédacteur Art et Culture
Biographie »

Icone-facebook Icone-tweet Icone-google Icone-in Icone-post Icone-print


Camille Jutant, en charge du Master 2 Développement de Projets Artistiques et Culturels Internationaux (DPACI) à l’Université Lumière Lyon 2 a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions.

Les étudiants qui se destinent aux métiers de la culture se voient proposer plusieurs formations de qualité. Compte tenu du contexte actuel, ces parcours nécessitent ambition, ténacité, professionnalisme et forte culture générale.

Camille Jutant, pouvez-vous nous présenter le Master 2 DPACI de l’Université Lumière Lyon 2 ?

Fondé en 1987, ce Master est l’un des plus anciens dans les métiers de la culture. À l’origine, il prend la forme d’une convention entre l’Université Lumière Lyon 2 et l’ARSEC (Agence régionale des services aux entreprises culturelles).  
 
Le master a donc eu, dès le départ, une approche « professionnalisante »  avec des étudiants en formation continue. Trois à quatre personnes en VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) sont également accueillies dans chaque promotion. Notre mission consiste à former sur une année, des professionnels du secteur culturel en tenant compte des problématiques actuelles telles que le numérique ou les nouveaux modèles de financement.

Sur quels critères sélectionnez-vous la vingtaine voire trentaine d’étudiants qui composent une promotion ?

Nous exigeons qu’ils aient déjà acquis une expérience et une compétence sur le terrain dans le domaine culturel ou événementiel. Ils doivent également savoir faire preuve d’esprit critique et surtout avoir un début de projet professionnel. On ne s’engage pas dans les carrières culturelles sans réelle motivation et ambition ! ...




Tous les contributeurs


Julie Ageron
‎Chargée de communication
Toutes ses contributions »


François Blanc
Fondateur de Communic'Art
Toutes ses contributions »

Aurélia Bourquard
Chargée de Communication & Développement
Toutes ses contributions »

Jeanne Poret
Chargée de communication
Toutes ses contributions »

Julie Saucède
Assistante chargée de communication
Toutes ses contributions »

Raphaël Turcat
Rédacteur en chef de Technikart
Toutes ses contributions »

Pauline Weber
Rédactrice Art et Culture
Toutes ses contributions »


BILLETS DES ÉDITORIALISTES

ARCHIVES

Derniers articles

2015

2014

2013


VOUS AUSSI CONTRIBUEZ SUR ART360. PROPOSEZ VOTRE ARTICLE ICI