OK

"La culture s’apprend sur le terrain." Interview de Xavier Dupuis, Responsable du Master Management des Organisations Culturelles à l'Université Paris Dauphine

Arts plastiques | Design | Marché | Arts Vivants | Institutions
PAR Pauline Weber | 10 mars 2015, 17h03
"La culture s’apprend sur le terrain."
Interview de Xavier Dupuis,
Responsable du Master Management des
Organisations Culturelles
à l'Université Paris Dauphine

L'Université Paris Dauphine propose plusieurs formations de qualité



Pauline Weber
Rédactrice Art et Culture
Biographie »

Icone-facebook Icone-tweet Icone-google Icone-in Icone-post Icone-print


Les étudiants qui se destinent aux métiers de la culture se voient proposer plusieurs formations de qualité. Compte tenu du contexte actuel, ces parcours nécessitent ambition, ténacité, professionalisme et forte culture générale.

Xavier Dupuis, responsable du Master en Management des Organisations Culturelles à l'Université Paris Dauphine, a accepté de répondre à quelques unes de nos questions. 

Xavier Dupuis, votre Master en Management des Organisations Culturelles a été créé en 1985, quels en sont les fondamentaux ?

Notre master a été crée sous l’impulsion de Hyacinthe Lena. Historiquement, c’est la première filière universitaire en formation initiale spécialisée dans le Management Culturel.

Cela n’est pas arrivé par hasard. C’est véritablement à cette époque que l’on a pris conscience du manque total de formation dans ce domaine sous l’influence notamment de la politique culturelle de Jack Lang.Compte tenu de la spécificité du secteur, nous ne pouvions nous contenter de former des administrateurs.

Afin de répondre au mieux aux besoins de la création artistique, nous devions impérativement former des managers aux compétences doubles et qui combinent exigences de gestion et sensibilité culturelle. C’est l’esprit de notre enseignement. ...



Comment Yoyo Maeght a fait de son livre un best seller grâce à Facebook ?

Arts plastiques | Marché | Institutions | Médias
PAR François Boutard | 20 février 2015, 13h55
Comment Yoyo Maeght a fait de son livre un best seller grâce à Facebook ?

Yoyo Maeght, auteure de l'ouvrage « La Saga Maeght ». Crédits : DR.



François Boutard
Rédacteur Art et Culture
Biographie »

Icone-facebook Icone-tweet Icone-google Icone-in Icone-post Icone-print


« La Saga Maeght », paru chez Robert Laffont à l’occasion du cinquantième anniversaire de la Fondation Maeght en juillet dernier remporte un vif succès de librairie.

Seule à faire la promotion de son livre, son éditeur étant peu actif dans ce domaine, Yoyo Maeght s’est attachée à mobiliser ses amis Facebook en animant sa page avec une énergie peu commune.

Yoyo Maeght a réussi le tour de force de valoriser l’histoire de sa famille en intéressant quotidiennement ses 8 000 fans avec de nombreuses photos de tableaux ou d’artistes qu’elle a connus. 

Un modèle de community management de haut vol au service de la beauté des œuvres et d’un engagement pour l’art incarné par son tant aimé grand père, Aimé Maeght, le créateur de la fondation éponyme. ...



L’art, ça va « e-marcher » ?

Marché
PAR Raphaël Turcat | 22 décembre 2014, 15h09
L’art, ça va « e-marcher » ?

19% des acheteurs ont dépensé 10 000 € à 50 000 €



Raphaël Turcat
Rédacteur en chef de Technikart
Biographie »

Icone-facebook Icone-tweet Icone-google Icone-in Icone-post Icone-print


3,76 milliards de dollars. C’est la coquette somme que représentera en 2018 le total du marché mondial de l’art en ligne selon Hiscox, l’assureur spécialisé (entre autres) dans les objets d’art et dont le deuxième rapport annuel est à observer à la loupe pour tracer les contours du business de demain.

Si ces prévisions se confirment, le marché de l’art en ligne (maisons de vente, sites spécialisés et galeries) aura donc pédalé d’ici là au rythme d’un taux de croissance à 19% (son chiffre d’affaires s’élevait en 2013 à 1,57 milliards de dollars).

Autant dire un grand bond en avant pour ce retardataire qui se réveille une dizaine d’années après que le e-commerce traditionnel s’est généralisé un peu partout dans le monde : en 2005, pour la première fois aux Royaume-Uni, plus de 50% des adultes avaient effectué un achat en ligne.

...



BILLETS DES ÉDITORIALISTES

ARCHIVES

Derniers articles

2015

2014

2013


VOUS AUSSI CONTRIBUEZ SUR ART360. PROPOSEZ VOTRE ARTICLE ICI