OK

"La culture joue un rôle essentiel dans la cité." Interview de François-Antoine Mariani, Responsable du Master Affaires Publiques Filière Culture de Sciences Po Paris

Marché | Institutions | Médias | Mécénat
PAR Pauline Weber | 08 avril 2015, 17h39
"La culture joue un rôle essentiel
dans la cité." 
Interview de François-Antoine Mariani, 
Responsable du Master Affaires Publiques 
Filière Culture de Sciences Po Paris

Devant l'entrée de Sciences Po Paris



Pauline Weber
Rédactrice Art et Culture
Biographie »

Icone-facebook Icone-tweet Icone-google Icone-in Icone-post Icone-print


Les étudiants qui se destinent aux métiers de la culture se voient proposer plusieurs formations de qualité.
Compte tenu du contexte actuel, ces parcours nécessitent ambition, ténacité, professionalisme et forte culture générale. François-Antoine Mariani, Responsable du Master Affaires Publiques Filière Culture de Sciences Po Paris a accepté de répondre à quelques unes de nos questions.

François-Antoine Mariani,  votre master Affaires Publiques Filière Culture fera sa rentrée en septembre prochain, quels en sont les fondamentaux ?

Cette spécialité de l’Ecole d’affaires publiques, s’appuie sur une longue expérience : celle de la filière culture du Master Affaires Publiques créée en 2008, elle-même issue du Master de Management de la Culture et des Médias. La culture jouant un rôle essentiel dans la cité, elle avait naturellement sa place dans la formation aux affaires publiques.

À l’automne 2014, l’offre a été étoffée en ce sens avec le lancement d’un double diplôme avec l’Ecole du Louvre, afin de former en deux ans des jeunes professionnels aux nombreux métiers du monde de la culture. La formation associe histoire de l’art et management des institutions culturelles. ...



"Notre mastère spécialisé est ancré sur l’Europe." Interview de Jean-Yves Klein, Directeur du Mastère spécialisé en Management des Entreprises Culturelles et des Industries Créatives à ESC Dijon-Bourgogne.

Marché | Institutions | Médias | Mécénat
PAR Pauline Weber | 25 mars 2015, 15h13
"Notre mastère spécialisé est
ancré sur l’Europe."
Interview de Jean-Yves Klein,
Directeur du Mastère spécialisé en Management des Entreprises Culturelles
et des Industries Créatives 
à ESC Dijon-Bourgogne.

Le Campus groupe ESC Dijon-Bourgogne



Pauline Weber
Rédactrice Art et Culture
Biographie »

Icone-facebook Icone-tweet Icone-google Icone-in Icone-post Icone-print


Les étudiants qui se destinent aux métiers de la culture se voient proposer plusieurs formations de qualité. Compte tenu du contexte actuel, ces parcours nécessitent ambition, ténacité, professionalisme et forte culture générale.

Jean-Yves Klein, Directeur du Mastère spécialisé en Management des Entreprises Culturelles et des Industries Créatives, ESC Dijon-Bourgogne a accepté de répondre à quelques unes de nos questions.

Jean-Yves Klein, le Mastère spécialisé en Management des Entreprises Culturelles et des Industries Créatives a été crée en 1990, quels en sont les fondamentaux ?

Notre mastère spécialisé est l’un des plus anciens masters en management culturel. Il a été fondé par le groupe ESC Dijon et est délocalisé à Paris depuis 10 ans. Au départ, il était très axé sur le patrimoine et a ensuite évolué avec les pratiques du management culturel. Il s’est recentré sur le marché de l’emploi français.

20% de nos élèves sont étrangers et viennent spécifiquement en France pour acquérir les mécanismes de promotion culturelle à la française et les réimporter chez eux. Notre mastère spécialisé est par ailleurs ancré sur l’Europe, cela fait partie de notre histoire.

Nous avons ainsi crée il y a 2 ans un séminaire européen qui se concrétise par des rencontres professionnelles et des mises en perspectives du modèle français avec le reste de l’Europe. L’an dernier, nos étudiants sont partis à Berlin, cette année ils sont allés à Rome....



"Les carrières dans la culture sont de plus en plus trans-sectorielles." Interview de Thomas Paris, Directeur scientifique du Mastère spécialisé Médias, Arts et Création à HEC Paris

Arts plastiques | Marché | Institutions | Médias | Mécénat
PAR Pauline Weber | 16 mars 2015, 10h14
"Les carrières dans la culture
sont de plus en plus trans-sectorielles."
Interview de Thomas Paris,
Directeur scientifique du Mastère spécialisé
Médias, Arts et Création à HEC Paris

Le Campus d'HEC PARIS à Jouy en Josas dans les Yvelines



Pauline Weber
Rédactrice Art et Culture
Biographie »

Icone-facebook Icone-tweet Icone-google Icone-in Icone-post Icone-print


Les étudiants qui se destinent aux métiers de la culture se voient proposer plusieurs formations de qualité. Compte tenu du contexte actuel, ces parcours nécessitent ambition, ténacité, professionalisme et forte culture générale.

Thomas Paris, Directeur scientifique du Mastère spécialisé Médias, Arts et Création à HEC Paris a accepté de répondre à quelques unes de nos questions.

Thomas Paris, votre mastère spécialisé Médias, Art et Création a été crée en 2009, quels en sont les fondamentaux ?

Avant la création de ce master, nous avions mis en place un programme il y a une trentaine d’année qui proposait une sélection de cours optionnels regroupés dans une mineure. C’est devenu ensuite une majeure, 3ème année de spécialisation. Le Mastère spécialisé Médias, Art et Création est donc le prolongement de ce programme avec un certain recul. Nous avons vraiment pour ambition de professionnaliser les métiers de la culture.

La culture ne se gère pas de la même manière que les autres secteurs. Nous souhaitons couvrir l’ensemble des secteurs : cinéma, spectacle vivant, marché de l’art, jeux vidéos. Les carrières dans la culture sont en effet de plus en plus trans-sectorielles et cette tendance s’est confirmée avec le temps. ...



BILLETS DES ÉDITORIALISTES

ARCHIVES

Derniers articles

2015

2014

2013


VOUS AUSSI CONTRIBUEZ SUR ART360. PROPOSEZ VOTRE ARTICLE ICI