OK

À quoi rime la performance de Jay Z à la Pace Gallery ?

Arts Vivants | Médias | Événements
PAR Georges Baur | 15 juillet 2013, 16h19

Geste d'artiste ou brillant coup de comm' ? Jugez sur pièces avec le clip de "Picasso Baby"



Georges Baur
Directeur artistique
Biographie »

Icone-facebook Icone-tweet Icone-google Icone-in Icone-post Icone-print


S‘inspirant de la manifestation artistique de Marina Abramovic au MoMa « The Artist Is Present », Jay Z s’appropria la Pace Gallery à New-York pour une interprétation de son titre Picasso Baby. Six heures durant, il chanta devant un public enthousiasmé qui eut pleinement son rôle à jouer dans cette « expérimentation transculturelle collaborative ».

Cet "happening" s'incrit dans la tradition du lieu et vient marquer le lancement de son dernier album.  Cette association peut néanmoins surprendre tant l’univers du Rap U.S. et celui des « white cubes » semblent étrangers l’un à l’autre.

La participation de nombreuses personnalités et la présence de l'artiste Marina Abramovic elle-même, celle qui se définit aujourd’hui comme la grand-mère des artistes performeurs, atteste de l'importance dont jouit le parrain du Rap dans la sphère culturelle. Chanteur et producteur prolifique, Jay Z se demena face aux spectateurs se relayant devant lui, sur un mode évoquant la performance originale d’Abramovic.

Pure acte de création artistique ou coup de communication savamment orchestré, la vérité se situe certainement quelque part à mi-chemin. L’événement fut immortalisé par un clip musical, qui condense l’improbable rap-marathon en  seulement dix petites minutes.
 


Le rapprochement improbable de deux monstres venant d'univers biens distincts.


BILLETS DES ÉDITORIALISTES

ARCHIVES

Derniers articles

2015

2014

2013


VOUS AUSSI CONTRIBUEZ SUR ART360. PROPOSEZ VOTRE ARTICLE ICI